Etude: les professionnels du chauffage au bois & Internet

Nous venons de mener une petite étude auprès des revendeurs de poeles pour en savoir plus sur leurs perceptions de ce marché : Internet, Règlementation Technique 2012, Concurrence..voici les sujets qui ont été abordés pèle mêle.  100  professionnels y ont participé et vous pouvez découvrir leurs réponses dans l’image ci-dessus.

Contrairement à ce que nous pensions, il n’y a pas de tendance lourde qui se dessine en 2013 et on pourrait même penser que les interprétations varient selon les sociétés interrogées : EN moyenne 50 % des interrogés constatent une concurrence accrue d’internet, des artisans, des grandes surfaces ou une baisse des tarifs moyens.

Alors même que la règlementation Technique  2012 complique largement l’installation d’un poele à bois dans une nouvelle construction, 65% des interrogées considèrent que cela n’a pas eu d’impact pour eux. Sans doute est-ce lié au poids relatif que représentent les nouvelles constructions par rapport au marché de la rénovation.

Du coup le marché serait globalement  haussier après une hausse de 5% entre  2012 et 2011
48% des interrogés constatent une hausse de leurs chiffres d’affaires contre 25.5% une baisse.

Auprès des sociétés qui annoncent un chiffre d’affaires en baisse, c’est surtout la concurrence qui est pointée du doigt, en premier celle des GSB 69% mais aussi d’Internet 65% et des artisans 61%.

Autre raison possible, le manque de présence sur Internet,
– soit des marques qu’ils distribuent car 22% des sociétés en baisse de CA considèrent que les marques qu’ils distribuent font assez d’efforts sur Internet contre 43.8 % pour celles dont le CA est en hausse,
– soit de ces sociétés elles-memes car  seules 38.5% déclarent faire les efforts nécessaires pour être bien présentes sur Internet contre 68.8% pour les sociétés dont le CA est en hausse.

Pour 90% des interrogés, Internet est avant tout un canal d’information notable qui a sans doute contribué à l’amélioration du niveau d’information des clients constaté par  49% d’entre eux. Pour les professionnels, Internet n’est pas considéré comme un canal de vente. Seuls 14% seraient prêts à vendre en ligne. Allant même plus loin,  53% auraient un apriori négatif envers un fabricant qui vend ses poêles en ligne.

A noter que près de 73% des interrogés proposent des certificats d’économie d’énergie à leurs clients
 et qu’ils considèrent à 94.7% que le site sur lequel vous vous trouvez est utile aux clients, parole de professionnels 😉

*****

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.